De la faibleese 01
De la faiblesse de l’esprit critique envisagé comme « compétence »
Esquisse d’une réponse aux sciences cognitives – faite depuis la philosophie.
Pontcerq
124 pages 13 x 20 cm
ISBN 978-2-919648-34-4
Parution : 28 septembre 2022 - disponible
Prix : 0 €

« Qui dit “bonjour Théodore” quand passe Théétète, et “il est trois heures” quand il est trois heures et demie, et 7+5=13 ? Le myope, le distrait, le petit enfant à l’école. » (Différence et répétition) Ce petit livre, en s’appuyant sur Deleuze, cherche à comprendre ce que fait à la pensée une pensée qui ne se pense plus qu’en termes d’information. L’esprit critique comme tri de l’information est impuissant et, à ce qu’il semble, en vient à travailler à la reconduction de l’existant ; à la répétition du même.

Et si à l’immense tri du vrai et du faux il convenait d’opposer au contraire celui de ce qui importe et de ce qui n’importe pas ?

(Or ce sont là des catégories que la pédagogie de la compétence, fondamentalement cognitiviste, s’en rendue incapable d’appréhender. Pourquoi ?)

*

Pontcerq en cette rentrée 2022-2023 intervient dans les universités ; et descend dans les amphithéâtres, plus ou moins poliment, plus ou moins impoliment… La première descente aura lieu à l’université de Rennes 2, ce 28 septembre 2022.

Les raisons de cette intervention, concernant le Nouvel Esprit Critique (externalisé), sont contenues dans ce petit livre nouveau :

Pontcerq, De la faiblesse de l’esprit critique envisagé comme « compétence ». Esquisse d’une réponse aux sciences cognitives – faite depuis la philosophie, Rennes, 2022. 124 pages. Prix : 0 euro. ISBN : 978-2-919648-34-4. Ce livre n’est pas vendu. Il est distribué gratuitement en son format électronique : il est à récupérer en cliquant [ici].

N. B. Les tracts distribués lors des descentes sont à télécharger [ici].