Metz-couverture
Quelques remarques concernant Bach (martelées) – A partir de motifs pris à sa vie.
Frédéric Metz
62 pages
ISBN 978-2-919648-28-3
Parution : 13 mars 2020 - disponible
Prix : 6 euros

Ce petit livre fait partie d’un groupe de trois ayant pour objet la vision, chacun prenant pour l’affronter une forme différente. Celui-ci a l’apparence d’un récit fabriqué et traditionnel, sous-titré « sotie ». « Tout le péché d’aveuglement, comme toute la vertu de la clairvoyance appartenant de plein droit au voir – à l’œil de l’homme… » C’est le sens de cette phrase d’Althusser, son exergue, qu’il cherche à expliciter en particulier, mais en plaçant très bas sa focale : sur la perception même – bien en deçà, d’abord, des problématiques ouvertement théoriques et politiques ; dans des situations de la perception la plus quotidienne. Une jeune fille allemande de vingt ans, dans l’église de Lübeck où joua Buxtehude quand Bach vint à pied l’entendre, depuis la Thuringe, est persuadée que cet orgue du transept qu’on lui a montré enfant au cours d’une sortie scolaire est le plus grand d’Europe : qu’implique et décide pour sa perception et son avenir ce savoir le plus simple ?