Lectures dans la rue à Rennes ce jeudi 28 mai

Chères amies, chers amis,

Le jeudi 28 mai prochain, après-midi et soir, dans la rue à Rennes, auront lieu des lectures de Hebel.
 

Hebel est cet auteur allemand du XIXsiècle qui écrivit des histoires minuscules à morale double ou peu nette – admirées des plus grands écrivains allemands (Brecht, Benjamin, Bloch, Sebald, Heidegger, Tucholsky, etc.) et en France presque inconnues encore, étrangement.

Alors, nous les traduisons et colportons.

Lionel Monier, comédien, sera le récitateur-rezitator de ce colportage.
 

(Parmi les historiettes lues il en dira deux qui n’ont été et ne seront dans les mois qui viennent imprimées nulle part mais toujours colportées de la bouche (la sienne) à l’oreille (la nôtre, la vôtre) : il s’agit d« En Turquie » et d« Un amour rare » ; la première se passe en Turquie, la deuxième est une histoire d’amour ; nous ne pouvons en dire davantage, comprenez.)

Seront lus aussi à la marge, notamment, des extraits de la Messaline dAlfred Jarry (lycéen rennais fort en thème) – Messaline est celle dont vous voyez en ville la tête apparaître, sur les murs collée, depuis le 11 mai 00h01. (Voir les images ci-dessous.)

POUR CES LECTURES ET CE KOLPORTAGE, LE 28 MAI, LES RENDEZ-VOUS SUIVANTS SERONT TENUS :

1) Place Hoche, Rennes, à 17 h.
2) Place Hoche, Rennes, à 18 h.
3) Place Hoche, Rennes, à 20 h.
4) Place Hoche, Rennes, à 21 h.

NOTA BENE :

– En raison des consignes de distanciation et de sécurité, nous vous prions, pendant tout le temps que durera la colportation des textes, de respecter l’éloignement réglementaire entre vous et les autres spectateurs, badauds, passants, romanichels, petits enfants, punks, élus, ainsi qu’entre vous et le récitateur-rezitator.

– Merke : En cas de charge policière, non prévue par nous, mais qui ne peut dans les circonstances que nous connaissons à Rennes depuis deux ou trois ans être exclue a priori, nous vous demandons instamment de bien tenir les distances de sécurité : 1,50 mètres entre vous (courez de manière parallèle ou concentrique ; évitez toute trajectoire coupante) et 1,50 mètres entre vous et les agents en service ayant à effectuer l’opération de charge (ils portent certes des éléments de protection pour notre sécurité – bouclier, casque plastique, baguette de distanciation – mais la préfecture insiste sur le fait que dans la course des échanges de gouttes entre eux et vous peuvent avoir lieu, que dans la précipitation l’on contrôle moins bien qu’à l’arrêt). Par conséquent : courez de manière structurée et linéaire. Ne riez que la tête bien tendue en avant, dans la direction de la fuite.

(Ne riez jamais dans vos coudes.)

Au jeudi 28 mai, dans la rue,

Pontcerq,
Rennes, mai 2020.